09/12/2011

Choix du lieu de vacances : les questions à se poser

094.jpg

Louer un logement, réserver une chambre d'hôtel, un gîte, une place de camping, un mobilhome... Quel que soit le type de location, son accessibilité est un élément fondamental pour la réussite de votre séjour.

 

La loi du 11 février 2005 oblige « les dispositions architecturales, les aménagements et équipements intérieurs et extérieurs des locaux d'habitation, qu'ils soient la propriété de personnes privées ou publiques, les établissements recevant du public, les installations ouvertes au public et les lieux de travail » à être accessibles à tous « notamment aux personnes handicapées, quel que soit le type de handicap, notamment physique, sensoriel, cognitif, mental ou psychique » (Chap. III, art. 41, art. L. 111-7).

 

Certes, une amélioration est attendue mais les personnes en situation de handicap devront être patientes car le texte de loi précise que les établissements recevant du public, selon leur type et leur catégorie, « devront répondre à ces exigences dans un délai fixé par décret en Conseil d'État [...] sans excéder dix ans » (Chap. III, art. 41, art. L. 111-7-3), c'est-à-dire en 2015. Date à laquelle la cité devrait donc être rendue accessible. En attendant, partez en vacances mais soyez vigilant(e) !

 

Poser les bonnes questions


Avant de louer, interrogez le loueur à propos de l'accessibilité du lieu d'hébergement et de son environnement. Car, si toutes les parties ne sont pas accessibles, vous pourrez prendre les dispositions adéquates. Demandez-lui à cette occasion si un aménagement temporaire (fauteuil de douche, rampe amovible, ôter une porte...) peut être envisagé. Voici l'essentiel des questions et points à aborder avant de louer: