03/10/2011

Financer ses vacances

Financements.jpg

Pas facile de partir lorsqu'on dispose de faibles revenus. Reste, lorsque cela est possible, la solution d'économiser tout au long de l'année. Et, surtout, demeure le droit de recourir aux dispositifs qui facilitent l'accès à un répit bien légitime. Suivez le guide !

 


Les Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH)


Si vous bénéficiez de la prestation de compensation du handicap (PCH), vous pouvez faire valoir les frais générés par votre handicap lors de vos vacances. Ces surcoûts peuvent comprendre :


>> le recours à l'aide d'une tierce personne


Ce temps peut être plus long qu'à  votre domicile. Ces besoins sont à prévoir et à signaler à  l'équipe pluridisciplinaire lors de la préparation du plan personnalisé de compensation dans le cadre de l'évaluation du volet "aide humaine"  de la PCH.


>> les frais liés au transport correspondant à un départ annuel en congés y compris ceux, aller/retour, de l'accompagnateur. Ces dépenses  entrent dans le cadre de l'évaluation des besoins du volet "surcoûts liés aux transports" ;


>> les dépenses liées au handicap dans le cadre du volet "frais exceptionnels et charges spécifiques"

 

Il s'agit de toutes les dépenses ponctuelles non prises en compte dans les autres volets (aide humaine, aides techniques, surcoûts liés aux transports ou aux aides animalières). Pour les restes à charge, en lien avec les dépenses énumérées ci-dessus, comme pour les personnes qui ne bénéficient pas de la PCH, il est possible de solliciter le fonds départemental de compensation en adressant un courrier à la MDPH (à l'attention du fonds départemental) pour obtenir des aides financières au titre du surcoût lié au handicap. Le fonds sollicitera divers  organismes tels que les mutuelles, caisses de retraite, caisses primaires d'assurance maladie sur leur volet "prestations extra-légales"...

 

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site APF Evasion.

Les aides aux projets vacances de l'ANCV

L’agence nationale pour les chèques vacances (ANCV), par la force d’un réseau de plus de 40 partenaires associatifs, soutient le départ en vacances des personnes mineures ou majeurs, ayant de faibles ressources, qu’elles souhaitent partir seules, en groupe ou en famille.

L'APF est un partenaire historique de l’ANCV puisqu’elle attribue depuis 17 ans des aides financières (aides aux projets vacances-APV) visant à favoriser l’accès aux vacances des personnes en situation de handicap et de leur famille.  Trois types de publics sont éligibles sur critères de ressources :  

  • Les personnes en situation de handicap
  • leurs familles (dans le cadre de séjours dits de "Répit »)
  • les accompagnateurs bénévoles qui participent financièrement au séjour

 

L’APV, pour quels types de séjours vacances

  • des séjours de maximum 22 jours consécutifs
  • se déroulant en France (DOM TOM inclus) ou dans les pays de l’Union Européenne
  • n’ayant pas une dimension confessionnelle et religieuse avérées.
  • n'étant pas une cure thermale. 
  • dont la structure d’hébergement est agrée ANCV.

  

Particularités :

  • une même personne ne peut solliciter qu'une seule aide financière au cours de la même année.
  • pas de gratuité pour un départ. Une participation personnelle de 30 € minimum sera requise dans la plan de financement.
  • l’ANCV ne souhaite pas être le seul organisme sollicité. Aussi, notamment concernant l’éventuel surcoût lié à un accompagnateur sur le séjour, il est impératif de solliciter la MDPH, soit pour les bénéficiaires de la PCH, dans l’élément 4 (dépenses exceptionnelles), soit, pour les autres, le Fonds départemental de Compensation. D’autres organismes de service commun ou privés, peuvent être sollicités (voir les autres aides détaillées dans cette rubrique).

 

L’APV, comment ça marche ?

 Télécharger le formulaire de demande d'Aide aux Projets Vacances :  

Si vous avez de faibles ressources, et que vous pensez remplir les critères énoncés ci-dessus, il vous suffit de remplir et signer le formulaire et de l’adresser à la délégation APF de votre département (www.apf.asso.fr). Cette délégation sera votre interlocutrice privilégiée.

 

Nous vous conseillons d'envoyer votre dossier UN MOIS AVANT LE DEBUT DU SEJOUR.   

 

Pour tout complément contactez la délégation APF de votre département ou l'activité Aides aux Projets Vacances d’APF : secretariat.ancv@apf.asso.fr

 

 

apf,association des paralysés de france,handicap,vacancesANCV (Agence nationale pour les chèques vacances)

Tél. : 0825 844 344
(0,15 €/min) - www.ancv.com

Les chèques-vacances

Ils ont été créés pour permettre au plus grand nombre et particulièrement aux personnes à revenus modestes de partir en vacances et  d'accéder à des prestations en France ou dans les pays membres de l'Union européenne. Ces chèques sont présentés sous forme de coupures  de 10 ou 20 €. Ils sont nominatifs et attribués aux salariés du secteur privé, aux agents des fonctions publiques (hospitalière, territoriale et État) et, dans certains cas, aux personnes à la retraite. L'hébergement, les activités culturelles ou de loisirs, le transport ou la restauration  peuvent être payés avec ces chèques. Attention, les professionnels qui acceptent ce mode de paiement ne sont pas tenus de vous rendre la monnaie. Vous pouvez, en outre, bénéficier des offres promotionnelles proposées par les professionnels conventionnés.

L’aide aux vacances familiales de la Caisse d’allocations familiales (Vacaf)

Le service Vacaf a été créé en novembre 2002 par arrêté ministériel. Vacaf a pour mission d'aider les familles les plus fragilisées à accéder aux vacances et au tourisme social. L'aide financière est valable au sein des 27 centres de vacances labellisés Vacaf (à la mer, la montagne ou la campagne, en pension complète, demi-pension, location ou camping). Pour en bénéficier, il faut être allocataire de la Caf.


>> Vacaf - Centrale de réservation et d'information

Tél : 0820 25 98 98 (0,11 € la 1re min puis 0,118 €/min)

ou www.vacaf.org

(aucune information sur l’accessibilité des lieux). Ou directement auprès de votre Caf.

Les Comités d’entreprise

Certains CE ont fait le choix pour leur salarié en situation de handicap de prendre en charge une partie ou la totalité de leur séjour parce qu’ils ne peuvent proposer des offres adaptées.


Où se renseigner ?


>> Votre CE.