03/10/2011

Les aides humaines : de gré à gré

Tous les moyens peuvent être bons : annonces sur des sites Internet (de voyage ou non), dans les écoles d'infirmières, d'ergothérapeutes
ou d'autres établissements du même genre. Cela n'est pas sans risque et mieux vaut ne pas se voir "abandonné" avant la fin des vacances !


Pour éviter d'éventuels, mais bien réels et fâcheux, désagréments, mieux vaut, avant le départ :

  • déterminer le type d'aide (toilettes,

habillage...) et le temps nécessaire (combien
de fois par jour, pendant combien de temps ?) ;

  • définir les modalités de l'intervention :

bénévole ou rémunérée (avec le mode et
le montant de la rémunération) ;

  • convenir de la prise en charge des frais liés au voyage (transport, hébergement, nourriture).

 

N'oubliez pas de vous assurer que votre aidant est bien couvert dans le cadre de sa mission d'accompagnement.

Enfin, sachez que si vous employez vousmême une tierce personne, vous devenez de facto employeur. Le contrat de travail relève alors de la convention du particulier employeur.


>> L'association Handi-Voyages, créée en 2003 par Dominique Barbier, un voyageur tétraplégique, met en relation des volontaires valides, bénévoles ou à indemniser, et des personnes handicapées à la recherche d'accompagnement. Elle se propose d'aider les deux parties à bien s'entendre sur leurs besoins respectifs et à organiser ce volet de leur voyage.

 

Contacts:

 

>> Association Handi- Voyages
12, rue du Singe
58000 Nevers


Tél. : 06 80 41 45 00


ou

www.handi-voyages.tk

 

>> FEPEM


Tél. : 0 825 07 64 64 (0,15 €/min)

ou

www.fepem.fr

Les commentaires sont fermés.