04/10/2011

Echanger sa maison

Echanger-sa-maison.jpgEt si, pour vos prochaines vacances, au lieu de louer une maison, vous échangiez la vôtre ? Cette pratique, lancée en France il y a une vingtaine d'années, connaît un succès croissant. Elle offre, en effet, la possibilité de partir dans l'hexagone ou à l'étranger, à moindre coût : puisque vous prêtez votre logement, vous allez profiter de celui de quelqu'un d'autre sans frais.

 

 

 

Juridiquement, rien n'encadre cette pratique, basée uniquement sur la confiance et la réciprocité. Si vous êtes propriétaire, votre assurance habitation couvrira d'éventuels dégâts en votre absence. Si vous êtes locataire, il vaut mieux obtenir l'accord de votre propriétaire mais ce n'est pas obligatoire.


Même peu fréquent, un risque demeure : l'annulation de l'échange, en cas de force majeure par exemple. Contrairement à une location, aucune assurance ne couvre ce type d'aléa. Alors un conseil : achetez des billets d'avion ou de train échangeables ou remboursables, surtout si vous partez loin. Pour échanger, le plus simple est de passer par un site Internet spécialisé (voir ci-dessous).

 

>> Des sites pour une recherche ciblée accessibilité

 

Après inscription, le plus souvent, payante, mais pas toujours (Guest to Guest, c'est gratuit)vous mettez votre bien en ligne : soyez le plus précis possible dans votre description. Faites également une liste des équipements qui seront à disposition et de ceux qui ne le seront pas. Une fois l'échange conclu, mettez-vous bien d'accord sur tous les détails matériels (utilisation ou pas du téléphone, lieu de réception et de restitution des clés...) et préparez un petit guide d'utilisation des appareils ménagers. Enfin, pour que vos hôtes se sentent un peu "comme chez eux", n'hésitez pas à partager vos bonnes adresses et à laisser une petite spécialité sur la table du salon : ils apprécieront, tout comme vous, quand vous vous installerez chez eux le temps des vacances.

Les commentaires sont fermés.